Somatothérapie

LES THERAPIES A MEDIATION CORPORELLE

Le corps a longtemps été oublié dans la psychothérapie qui s'était centrée sur la compréhension des mécanismes de l'esprit. L'approche verbale de la psychanalyse a laissé le corps à part, même si certains des premiers disciples de Freud, en avaient perçu l'importance : Reich, Groddeck,...

C'est depuis une trentaine d'années que le corps reprend la place qu'il mérite et qu'il s'impose peu à peu comme un lieu de questionnement.
De nombreuses thérapies se sont développées qui placent le corps au centre des recherches pour la découverte de soi et le relie à l'émotionnel, au mental, à l'intellectuel, au spirituel. En explorant la mémoire du corps, on peut mettre à jour certaines blessures de l'âme et les aider à cicatriser.

Quels sont les différents types de thérapies psychocorporelles ?

-les thérapies où l'on est touché par le thérapeute.
-celles où le travail sur le corps sert de déclencheur à une verbalisation de type analytique.
-celles qui utilisent nos sens comme porte d'entrée dans l'univers corporel.
-celles qui mettent l'accent sur un travail personnel sur le schéma corporel
-celles qui explorent les sensations corporelles profondes.
Comme toutes les classifications, celle-ci impose des frontières parfois arbitraires, tant certaines pratiques appartiennent à deux catégories en même temps.

POURQUOI PASSER PAR LE CORPS ?

C'est notre demeure, notre véhicule. C'est là que nous vivons, c'est là que nous ressentons, que nous éprouvons, que nous engrangeons les souvenirs et les émotions.
Ce corps, notre société occidentale l'a un peu oublié. Elle l'a trouvé tour à tour honteux, provocant, impur... Mais on ne peut pas oublier cette chair et ce sang qui font de nous des êtres vivants, incarnés.
D'autant que, même ce que nous avons de plus immatériel, nos pensées, nos sentiments, nos émotions, tout cela se manifeste dans notre corps qui en conserve l'empreinte.

C'est ainsi que d'anciennes blessures émotionnelles continuent à nous faire souffrir, alors que nous pensions les avoir oubliées.
Heureusement, on peut inverser le processus et soulager les tensions du corps pour guérir les blessures de nos âmes. C'est ce que proposent les thérapies psychocorporelles dont fait partie la somatothérapie.

DEROULEMENT D'UNE SEANCE 

Verbalisation : la personne exprime pourquoi elle vient 

Au départ, la personne peut :
---Désirer améliorer son état général :
-stress, anxiété, angoisse, insomnie, nervosité, fébrilité, agitation etc...sans entrer dans les détails, ni des symptômes physiques, ni des raisons psychologiques. Elle perçoit surtout les conséquences du stress sur son comportement et recherche une aide pour se détendre, se sentir mieux. Elle peut alors venir pour une séance isolée.
---Désirer travailler sur des symptômes physiques précis

-tout en acceptant qu'ils aient une origine psychosomatique: douleurs diverses, problèmes digestifs, migraines, palpitations cardiaques, etc... . La relaxation apportée par les techniques du toucher peut l'aider à résoudre son problème, en tout cas lui apporter un soulagement physique.
---Désirer travailler sur son état psychologique
ou sur les circonstances qui l'amènent: problèmes relationnels, difficultés dans le travail etc... la personne considère qu'elle peut résoudre ces difficultés par une approche corporelle. Dans ce cas la part de travail verbal sera plus importante mais il sera toujours fait un lien entre le corps et le mental

Dans tous les cas, les techniques du toucher peuvent apporter une amélioration qui dépendra de la technique mais surtout de la manière dont s'établira la relation de la personne et du thérapeute. 

Le toucher 

A partir de ce qui a été exprimé le thérapeute va masser la personne ce qui aura pour effet :
-  un relâchement des tensions corporelles quotidiennes
-  la prise de conscience de tensions corporelles plus profondes
-  le ressenti du malaise lié à ces tensions
-  le ressenti du rythme respiratoire spécifique
-  l'expression émotionnelle éventuellement liée a ces tensions
-  le relâchement de ces tensions et le lâcher-prise respiratoire
-  l'émergence d'images mentales, de souvenirs
-  l'expression verbale du contenu psychique
-  la prise de conscience du besoin, cause de l'émotion
-  une nouvelle attitude corporelle 

Verbalisation : la personne relie son ressenti à sa vie 

En fin de séance une nouvelle phase de verbalisation intervient qui permet à la personne de faire le lien entre son nouveau ressenti et les changements à apporter à sa vie pour être plus en accord avec elle-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

×